Home > Eglise > Christos Anesti !

Ce dimanche, les « chrétiens orthodoxes » et « catholiques de rite oriental » célèbrent Pâques, une semaine après les catholiques de rite latin.

« Christos Anesti! … Alithos Anesti! » 1)Christ est ressuscité… Il est vraiment ressuscité 

 

« Lorsque tu gisais dans le tombeau, Seigneur immortel,

tu as brisé la puissance de l’Enfer,

et tu es ressuscité victorieusement, ô Christ notre Dieu,

ordonnant aux Myrophores de se réjouir,

visitant tes Apôtres et leur donnant la paix,

toi qui nous sauves en nous accordant la résurrection.

Au tombeau avec ton corps,

aux Enfers avec ton âme, comme Dieu,

au Paradis avec le bon Larron,

tu siégeais sur le trône avec le Père et l’Esprit,

Christ partout présent et remplissant l’univers.

Plus précieux que le Paradis, en vérité,

plus brillant que toute demeure de roi,

ô Christ, nous est apparu ton sépulcre vivifiant : il est la source de notre résurrection » 2)Tropaire de la liturgie Byzantine- dimanche de Pâques

 

 

 

« Venez,

femmes annonciatrices de ce que vous avez perçu,

et dites à Sion :

Reçois de nous la joyeuse nouvelle

de la Résurrection du Christ ;

exulte de joie, 

Jérusalem, danse d’allégresse, 

voyant le Christ ton Roi 

sortir du tombeau,

comme de la chambre un époux » 3)Vêpres liturgie Byzantine-dimanche de Pâques

 

 

La Pâque orientale est indissociable de la présence du «feu sacré» qui est d’abord allumé à Jérusalem. Selon la tradition, le patriarche grec-orthodoxe entre dans la chapelle de l’église du Saint-Sépulcre, dans la vieille ville de Jérusalem ; et alors qu’il est en prière, une lumière miraculeuse finit par surgir. Le patriarche sort alors du tombeau du Christ, avec ses cierges allumés, et transmet la lumière aux fidèles en faisant de grands signes de croix. Dans des lanternes, le « feu sacré » est conservé intact, afin de le rapporter dans plusieurs pays (Russie, Grèce, Roumanie, Ukraine, Liban, Egypte, Chypre…) permettant ainsi que la lumière de Pâques rejoigne tous les fidèles.

 

Miracle du Feu Sacré à Jérusalem en avril 2018

 

« La table est préparée, goûtez-en tous ; le veau gras est servi, que nul ne s’en retourne à jeun. Goûtez tous au banquet de la foi, au trésor de la bonté. Que nul ne déplore sa pauvreté, car le Royaume est apparu pour tous. Que nul ne se lamente sur ses fautes, car le pardon a jailli du tombeau. Que nul ne craigne la mort, car celle du Sauveur nous en a délivrés : il l’a fait disparaître après l’avoir subie  ! »
Saint Jean Chrysostome

 

Hymne Christos Anesti, Liturgie Orthodoxe et Byzantine – Vigile Pascale

 

 

Photos de l’article:
Photo 1 : Mise au tombeau © Anne Gallot
Photo 2 : A la sixème heure © Anne Gallot

 

References   [ + ]

1. Christ est ressuscité… Il est vraiment ressuscité
2. Tropaire de la liturgie Byzantine- dimanche de Pâques
3. Vêpres liturgie Byzantine-dimanche de Pâques
Vous aimerez aussi
Recollect Beirut, le baume de la musique qui console
L’émerveillement
La planète danse
Relève-toi, O Beyrouth …