Home > Mode, Photo > Il y a là quelque chose d’infini

Il y a là quelque chose d’infini

« Quand j’ai commencé à chorégraphier. je n’y ai jamais pensé comme à une chorégraphie, mais comme à l’expression de sentiments. Bien que chaque pièce soit différente, elles essaient toutes d’exprimer certaines choses qui sont difficiles à mettre en mots. Dans l’œuvre, tout appartient à tout autre chose – la musique, le décor, le mouvement et tout ce qui est dit. (…) Tout doit venir du cœur, doit être vécu. (…) Pour comprendre ce que je dis, il faut croire que la danse est autre chose que de la technique. On oublie d’où viennent les mouvements. Ils naissent de la vie. Quand vous créez une nouvelle œuvre. Le point de départ doit être la vie contemporaine – pas une forme de danse existante. (…) Il faut apprendre à se laisser toucher par la beauté, par un geste ou une inspiration, pas seulement par ce qui est dit, quelle que soit la langue, il faut percevoir indépendamment de tout ce que l’on « sait ». (…) Les questions ne cessent jamais, et la recherche ne s’arrête jamais. Il y a là quelque chose d’infini. Et c’est ce qu’il y a de plus merveilleux. »

Pina Bausch

 

Photo :  © Anne Gallot

Vous aimerez aussi
L’oeuvre d’art la plus belle
António Casalinho : Lauréat du Prix de Lausanne 2021
Dance for the Apocalypse
Cieux, répandez votre rosée ! Le Seigneur vient !

Répondre