Home > Fioretti > La petite fille et les grimaces du Christ

La petite fille et les grimaces du Christ

Marianna a terminé ses séances de radiothérapie et a débuté les séances de chimiothérapie. Cette petite fille est vraiment très surprenante.

Âgée de cinq ans, elle n'est jamais allée à l'école, n'a jamais reçu de cours de catéchisme, vit au sein d'une famille ordinaire. Cependant, elle a aujourd'hui une vraie amitié avec Jésus.

Il y a quelques mois, lorsque les médecins ont découvert de nouvelles tumeurs, elle disait être « énervée contre Jésus ». Elle refusait d'aller à l'église. Elle était fermée, agressive, refusait de partager ses jeux, voulant seulement les bras de sa maman.

Rossella m'a expliqué que Marianna avait changé de comportement au cours de ces dernières semaines. Elle est désormais plus souriante, accepte de partager ses jeux. Elle accepte de se rendre à l'église. Elle n'hésite pas à rester à genoux durant le chemin de croix. Rossella nous a expliqué qu'elle n'imitait personne car elle s'était relevée elle-même. Lors de la visite de l'église de la Miséricorde divine à Rome, elle a ri aux éclats devant le tableau de Jésus miséricordieux. Elle lui a tiré la langue. Elle maintenait fermement que Jésus lui faisait des grimaces et la faisait rire.

A une autre occasion, elle a dit vouloir « donner tout son argent à Dieu », c'est-à-dire qu'elle voulait donner tout l'argent que contenait sa tirelire. Sa maman l'a donc accompagnée le lendemain à l'église pour donner son argent. Elle a refusé d'offrir un cours de danse à sa sœur avec cet argent comme celle-ci le lui demandait.

Cette petite fille de cinq ans parle avec Jésus, rit avec lui, souffre avec lui. Elle semble tout lui donner. Malgré sa maladie et grâce aux prières, elle fait un vrai chemin de foi qui entraîne aussi toute sa famille.

J'achève cette mission en ayant le cœur rempli de gratitude. J'ai souvent eu l'impression d'être un simple témoin de la présence de Dieu dans la vie, dans le cœur de nos amis.

 Lucie DUCHESNE — Italie.

 

Rossella et Mariana avec le pape

 

Vous aimerez aussi
Le coeur de Piotrek
Cliquez et voyez !
Cuba : une leçon de vie
Frat’Max, qui es-tu ?