Home > Eglise > 21 martyrs coptes : la réponse du jeûne et de la prière

21 martyrs coptes : la réponse du jeûne et de la prière

L’Eglise orientale a accueilli le "Lundi des cendres", premier jour de carême pour les églises d’Orient, la nouvelle douloureuse de la décapitation en Lybie de 21 personnes coptes d’Egypte. Non sans douleur et sans larmes, les coptes du Liban ont réagi avec beaucoup de dignité et de foi, face à cet acte de barbarie.

Le chef de l'Église copte au Liban, le père Ourachalimy réagissait ainsi :

« La mort du Christ est à l’origine de l’Eglise, par Son Sang a été payé la diffusion du Christianisme ; et aujourd’hui, le sang de nos martyrs coptes est une nouvelle semence qui participera à son tour à répandre le Christianisme.

 […] Ce n’est pas le premier acte criminel de l’Etat islamique, et il ne sera pas le dernier non plus, ces gens sont connus pour leur barbarie. Mais, au cœur de cette horreur, nous voyons pour la première fois que les victimes ont été plus fortes que leurs assassins, car au moment où leur vie leur allait être enlevée à cause de leur foi, elles priaient le Christ pendant ces derniers instants. Or, celui qui décapite, ne ‘connait’ pas Dieu, puisque s’il le connaissait, il n’aurait pas agit ainsi.

[…] Je demande aux musulmans d’agir contre l’Etat islamique qui a donné une fausse image de l’islam, de ne pas garder le silence, mais d’agir d’une façon plus imposante qu’une "simple condamnation de l’acte terroriste".

[…] Malgré la souffrance, rien ne trouble notre foi, les guerres ne seront pas pour nous un motif d’immigration qui nous arracheraient à notre pays. Nous sommes enracinés dans notre terre qui porte les traces de nos ancêtres qui ont été majoritairement martyrs. Cette terre nous apporte donc la poussière et le sang de nos ancêtres, c’est pour cela que nous y sommes trop attachés pour l’abandonner. Nous y demeureront jusqu’à ce que nous en partions à notre tour pour aller au Ciel. Non à l’immigration et non à l’asile politique.

[…] Daech finira un jour comme ont fini ceux qui jadis nous ont persécutés. Et pour ceux qui ne connaissent pas les coptes, ces derniers affrontent les épreuves et persécutions par la prière et le jeûne. Tout au long de notre vie, depuis des siècles, si nous lisons notre histoire, nous avons affronté en Égypte beaucoup de persécutions par la prière et le jeûne. C’est pour ça que, dans la foi, nous sommes confiants que l’Etat islamique ne prendra fin que par nos prières et nos jeûnes. Celui qui a décapité, périra lui-même par l’épée, et celui qui n’a pas tué, que Dieu illumine ses yeux afin qu’il voit le bon chemin, et que se termine ces projets destructeurs qui ont pour but d’exterminer des peuples et des minorités, de détruire des pays. Les coptes demeureront en Egypte jusqu’au retour du Christ, ce même Christ qui nous a promis que les portes des enfers ne triompheront pas sur nous. Hérode a jadis essayé, Néron et d’autres empereurs aussi, mais tous ont péri et l’Eglise est restée. Le christianisme a commencé en Orient et y demeurera… »

 

Extrait d'une interview parue en arabe dans Al Nahar le 16 février 2015

 

 

Sur le même sujet: 

 

Vous aimerez aussi
Martyrs d’Egypte : le témoignage d’une petite fille
Le jeûne en médecine : atout ou arnaque?
Attentats contre les coptes : chrétiens jusqu’au jour du Jugement
« L’art c’est l’espérance et l’affection qui parfume les douleurs des hommes »

4 Commentaires

  1. Aude
    Aude

    Un immense merci sr Josette de nous faire ainsi le porte-voix de nos pères d'Orient. Le témoignage de leur  fidelité à son Nom jusqu'au sang est bouleversant. Nous rentrons à leur suite aujourd'hui dans ce temps de jeûne et de prière, "dans ce temps salutaire d'indigence et de mendicité". Saints Martyrs coptes, priez pour nous.

  2. Aude
    Aude

    Tiré du Père Alexandre Schemann, Le Grand Carême :

    "Ceux-là seuls qui se réjouissent dans le Seigneur et pour qui le Christ et son Royaume sont le désir et la joie ultimes de l'existence, peuvent accepter joyeusement la lutte contre le péché et le mal, pour participer à la victoire finale. C'est la raison pour laquelle seuls les martyrs, entre tous les saints, sont invoqués et chantés par des hymnes spéciales, chaque jour du Carême. Car les martyrs sont pércisément ceux qui ont préféré le Christ à toute chose de ce monde, y compris la vie même, et qui se réjouissent dans le Christ au point de dire, comme Ignace d'Antioche, mourant : "Maintenant, je commence à vivre…" Ils sont les témoins du Royaume de Dieu parce que seuls ceux qui l'ont vu et y ont goûté sont capables de ce renoncement suprême. Ils sont pour nous des compagnons qui nous stimulent pendant le Carême, où nous luttons pour que triomphe en nous le divin, le celeste et l'éternel.

    " Respirant une seule espérance, contemplant une unique vision, ô martyrs souffrants, vous avez trouvé dans la mort le chemin de la vie…" 

    "Revêtus de la cuirasse de la foi et armés du signe de la Croix, vous vous êtes montrés de valeureux soldats. Vous avez résisté courageusement aux tyrans et avez ruinés les ruses du démon. Vainqueurs, vous avez été jugés dignes de couronnes. Intercédez pour nous auprès du Christ, afin qu'Il sauve nos âmes."

  3. Pingback : Syrie : le combat sans merci du pardon – Terre de Compassion

  4. Pingback : Conversion d’un futur Imam, le film interdit – Terre de Compassion